Précédent

IVOIRE BORDEAUX : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 23 MAI 2016

Mercredi 25 Mai 2016
UNE LAQUE DE JEAN DUNAND PROVENANT D’UNE FAMILLE BORDELAISE
VENTE AUX ENCHÈRES PUBLIQUES MERCREDI 6 JUILLET 2016


Télécharger le communiqué de presse

Contact-presse :
Sylvie Robaglia
+33 (0)6 72 59 57 34
sylvie@art-et-communication.fr

DUNAND Jean (1877-1942), « Jeune femme à la guitare » , Panneau décoratif en laque arraché à fond de laque noir, rouge, grise et or. Encadrement d’origine en laque, Signé en bas à gauche, porte une dédicace « Panneau de Jean Dunand offert par les collaborateurs de la petite Gironde à leur directeur Monsieur Richard Chapon-Chevalier de la Légion d’Honneur », Panneau dimensions : 82 x 57 cm – Encadrement : 85,5 x 60 cm.

Bibliographie : Félix Marcilhac « Jean Dunand Vie et Œuvres »
Les éditions du Regard, Paris, 1991, modèle similaire rep. p. 228 sous le n° 253,
Exp. : Galerie de la Renaissance, Paris 1929, n° 16

Estimation : 20 000/ 25 000 euros

C’est toujours une belle surprise de trouver une laque de Jean Dunand, encore plus intéressante lorsqu’elle porte une dédicace. « La jeune femme à la guitare », est un panneau décoratif en laque arraché à fond de laque noir, rouge, grise et or, exposé à la Galerie de la Renaissance à Paris en 1929. Signé en bas à gauche, il porte la dédicace « Panneau de Jean Dunand offert par les collaborateurs de la petite Gironde, à leur directeur Monsieur Richard Chapon-Chevalier de la légion d’honneur ».

La petite Gironde fait partie de l’histoire régionale. Quotidien fondé en 1872, il fut crée pour lutter contre les idées de Napoléon III.

Dans les années 20, suite à l’affaire Dreyfus, le journal est repris par la famille Chapon. Richard et Michel Chapon vont développer le journal de façon colossale jusqu’en 1944. Durant cette période le journal tire à environ 300 000 exemplaires pour les 22 éditions. Sa diffusion concerne, principalement, le Grand Sud-Ouest et son Midi.

Le quotidien ne survivra pas aux ordonnances du 6 mai